Condor.net by James Grady
Condor.net by James Grady

Condor.net

by James Grady

Translated by Jean Esch
(*)(*)(*)(*)( )(1)
0Reviews0Quotations0Notes
Description
« Quelque chose clochait vraiment chez moi. Depuis quelque temps, j’avais perdu de ma conscience professionnelle, et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi. Ce mois-ci, j’avais rendu un article en retard, et j’avais refusé d’écrire sur les films de la rentrée. J’étais tout simplement incapable de m’enthousiasmer pour Harry Potter - ou même pour un nouveau film de David Lynch. Ce n’était pas normal. Les sorties de l’été étaient mauvaises, mais avoir le moral en berne n’était pas une excuse… »

Ann Whitehead ne croit plus en ce qu’elle fait. Elle est critique de cinéma pour un journal de la « contre-culture » à Los Angeles et cherche une voie de sortie. Mais tout ce qu’elle trouve est un cadavre dans sa baignoire : celui d’une jeune femme qui, après de brillantes études cinématographiques, était censée révolutionner Hollywood avec une œuvre corrosive dans l’esprit de Thelma et Louise. Ann voit là un signe du destin : l’histoire tragique de cette scénariste lui revient, elle désire couvrir l’enquête pour son journal. Mais le flic chargé de l’affaire - mis en examen dans un cas de violence policière qui a défrayé la chronique - ne l’entend pas de cette oreille. Le rédacteur en chef d’Ann, lui, voit un moyen de la compromettre et lui donne le feu vert.

La recherche du meurtrier va alors se confondre avec la recherche du scénario manquant de la victime : l’histoire d’une autre femme assassinée à Hollywood en 1944, une starlette. Au cours de ses investigations, Ann tombe bientôt sur un second cadavre, des producteurs corrompus, un réseau d’intrigues et de conspirations qui remontent à l’âge d’or de la colonie hollywoodienne, un tueur qui veut sa peau, un directeur de la photo légendaire qui lui explique que le cinéma d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec l’art. Ann progresse dans ce labyrinthe digne de Mulholland Drive, en essayant d’éviter le Minotaure qui la guette dans l’ombre.
Loading...